La Mergellina & Posillipo

mergellina

Techniquement la Mergellina fait partie du quartier Chiaia en fait, mais il y avait déjà beaucoup de choses à raconter dans l’autre section.

Il y a bien longtemps, ce petit coin de côte ne faisait pas partie de Naples, mais avec l’expansion de la ville, cet ancien petit port de pêche fut officiellement rattaché à Naples vers le 17ème siècle.
Aujourd’hui, le port sert davantage l’activité touristique grâce à ses aliscafi (bâteaux rapides) qui font les liaisons Naples-îles du golfe, notamment Ischia.

Si vous aimez les très longues promenades au bord de la mer, je vous suggère donc de faire le Lungomare et rejoindre Mergellina. Le Vésuve vous suivra de loin pendant tout votre parcours ! Si vous passez par le Castel dell’Ovo, vous pouvez admirer Mergellina de loin.
Autrement, vous pouvez rejoindre Mergellina en métro et en funiculaire et vous promenez sur Via Caracciolo.
Le soir, vous verrez des petits chalets illuminés et décorés qui sont en réalité des bars et des restaurants.

piedigrotta
tombeAmoureux de la nature, vous pourrez vous rendre au Parc Vergiliano a Piedigrotta, un petit parc qui a son importance pour plusieurs choses. Les informations suivantes vous sont données par mon ami Oreste, car je n’ai pas encore eu l’occasion de m’y rendre.

D’abord pour les tombes des poètes Virgile et Giacomo Leopardi.
C’est là que se trouve aussi la Crypte Napolitaine également appelée Grotte de Posillipo. Malheureusement, celle-ci est fermée au public, car non aménagée et il serait donc dangereux de s’y aventurer. Cependant, on peut tout de même en parler un peu !

GROTTECette crypte est un lieu de mystères et de légendes qui a nourri beaucoup de croyances populaires pour les Napolitains. La légende dit que c’est Virgile lui-même qui aurait creusé cette grotte en l’espace d’une seule nuit grâce à la magie. Mais des historiens rapportent qu’en réalité, elle aurait été réalisée par l’ingénieur Lucio Cocceio Aucto.

Dans cette crypte, afin de traverser la colline de Posillipo, les Napolitains ont eu l’idée de creuser une galerie qui débouche sur les champs Phlégréens. Celle-ci est en alignement avec le soleil au moment des équinoxes lorsqu’il se lève et se couche. La galerie est  alors complètement irradiée par la lumière naturelle. C’est pour cette raison, qu’une autre légende s’est propagée : quiconque essayant de traverser la galerie seul dans la nuit serait frappé par une malédiction. Au contraire, en sortir indemne était un signe de bon présage.

marechiaro
Allons sur la colline de Posillipo dont j’ai déjà un peu parlé et qui est plutôt une zone résidentielle.
Posillipo est un lieu très célèbre pour sa jolie vue sur la baie et est divisé en 3 zones, la plus connue étant Marechiaro.

marechiaroMarechiaro est un petit port de pêche très calme, devenu un refuge pour les célébrités.
On raconte aussi que c’est là que le poète Salvatore di Giacomo a trouvé l’inspiration pour écrire la chanson « Marechiaro » devenue très célèbre pour les Napolitains. Il y a d’ailleurs, cachée quelque part, une petite plaque sur un mur avec les paroles et la partition de la chanson. Je l’ai vue et surtout, la vue avec le Vésuve est magnifique !
Si vous voyez une belle et grande maison, c’est sûrement la résidence d’une personne célèbre.
Et si vous aimez le poisson, il y a tout plein de petits restaurants typiques qui raviront vos papilles.

Si on continue un peu plus loin, on arrive sur le Parc Archéologique du Pausilypon et en face se trouve l’île de la Gaiola.
Le parc submergé de la Gaiola est une zone marine protégée. Il est facilement reconnaissable, car très rocheux, ce qui lui donne un aspect un peu sauvage.
Il est protégé par décret interministériel parce qu’au fond, se trouvent les vestiges d’une ancienne ville qui a disparu probablement à cause d’une activité volcanique un peu spéciale, le bradyséisme (affaissement lent de la croûte terrestre).
Parlons de l’île en elle-même… elle est vraiment minuscule et très proche de la côte. On peut y arrive en quelques coups de brasse, pratique ! Souvent dans les guides touristiques, on voit la photo d’un petit pont étroit qui relie deux îlots, lorsque l’île est mentionnée.
La Gaiola appartient aujourd’hui à la région de Campanie, mais cela n’a pas toujours été le cas. Et d’ailleurs, on dit que cette île est maudite ! Pour cause ? Ses anciens propriétaires sont tous morts prématurement, de quoi alimenter un mythe ! Ce site vous propose de très jolies photo du lieu.
En été, vous imaginez bien que le lieu est très fréquenté pour la baignade !

Parco Virgiliano.jpg

En continuant à longer la côte, on finit par tomber sur le Parc Virgiliano à Capo Posillipo.
C’est un de mes endroits préférés, malheureusement ce n’est pas toujours simple de s’y rendre vu qu’un peu éloigné du centre-ville de Naples.
Le parc est en hauteur, donc la vue est bien sûr superbe et nous permet de voir toutes les îles et même la presqu’île de Nisida puisqu’elle est tout à côté. Et si vous avez une bonne lumière, pas besoin d’être un expert pour faire de très jolis clichés. L’endroit est un peu sauvage et entretenu en même temps, on est au calme

Derrière le parc, mais appartenant au Parc Archéologique du Pausilypon, se trouvent la grotte de Seiano et la villa impériale de Pausilypon.
La grotte de Seiano est en réalité un tunnel long de 770 mètres creusé dans le tuf de la colline de Posillipo, dont l’entrée peut paraître impressionnante avec ses grandes arches. Le tunnel relie donc Bagnoli à la Gaiola.
La grotte de Seiano mène ensuite à la villa impériale de Pausilypon et ses ruines antiques, dont un théâtre.
La Villa Imperiale, aussi connue sous le nom de Villa Pollion, a été érigée au premier siècle avant J-C par le romain Publio Vedio Pollion.
Pour visiter virtuellement ces 2 lieux, vous avez cette vidéo !
Entrée libre (avec réservation) sauf en août où les visites guidées sont obligatoires. Plus d’informations ici.

Enfin, je vais fermer ce chapitre en vous parlant d’un point de vue très célèbre, car c’est de là qu’ont été prises de nombreuses photos que l’on voit sur les cartes postales touristiques. Il s’agit du Belvedere (point de vue en italien) di Sant’Antonio.

Publicités

Une réflexion sur “La Mergellina & Posillipo

  1. Bonjour, merci pour l’article et les légendes sur la grotte-tunnel. L’une des difficultés d’aménager les grottes est la présence de chauve-souris dont c’est l’habitat naturel. Le cas de figure se présente pour la Grotta di Cocceio plus à l’ouest. Au passage : Le lien vers l’image du chalet est brisée. Merci encore !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s