Où manger ?

Les titres sont en rouge pour être mis en valeur. Les mots clés sont en vert. Et si vous voyez du violet, c’est qu’il s’agit d’un lien qui vous dirigera sur un site internet ou une image !

J’essaierai de prendre des photos lors de mes prochaines visites !

LES PIZZERIAS

Vous êtes à Naples et donc vous devez manger de la pizza, surtout qu’elle n’est pas chère et vous en mangerez rarement d’aussi bonnes une fois de retour chez vous !

Vous aurez donc l’embarras du choix. Cependant, il y a des valeurs sûres, des restos où vous êtes certains d’avoir une pizza qui détonne.

Sorbillo.jpg1ère possibilité : Aller dans Via Tribunali et entrer dans n’importe quelle pizzeria. Cette rue est connue pour ses très bonnes pizzerias. Mais il y a quand même certains établissements qui sont au-dessus du panier, comme Sorbillo ou Di Matteo qui sont d’ailleurs juste à côté l’un de l’autre.

Si vous choisissez l’une de ces 2 pizzerias, allez-y tôt, genre 11h00/30 pour éviter de faire la queue.
Mais bon, admettons que nous ne vouliez pas manger si tôt, allez-y quand même et réservez une table. On vous dira de revenir à telle heure pour vous installer. Et quand l’heure fatidique arrivera, quelqu’un sortira dehors et criera le nom que vous avez utilisé pour la réservation, donc faites au plus simple si vous avez un nom compliqué !

Niveau prix, la margherita est à 3.50€. Ce sont les boissons qui coûtent le plus cher.
Avant les pizzas, vous pouvez aussi commander des arancini ou frittatine chez Di Matteo. L’été, ils font aussi des beignets fris de fleur de courgette.

2ème possibilité : L’Antica pizzeria Da Michele sur Via Sersale qui est un peu spéciale parce qu’on n’y prépare que 2 sortes de pizzas ! Bien sûr il y a la traditionnelle pizza margherita, mais aussi la marinara. Le tout en 3 tailles et pour être honnête, je crois que je ne pourrai jamais manger le grand format !

Si vous avez vu le film « Mange, prie, aime« , c’est là que va Julia Roberts pour manger une pizza.

3ème possibilité : Starita dans Via Materdei, donc plus éloignée du centre-ville. Leur spécialité est la pizza dont la pâte est frite, mais la cuisson avec tous les ingrédients est terminée au four. C’est délicieux !!! Et pour patienter, vous pouvez commander une assiette d’angioletti salati, qui sont des beignets salés, miam !

Autres pizzerias testées et approuvées : Pizzeria 900, Pizzeria Fresco.

Fresco 1   Fresco 2

LES TRATTORIAS

Trattoria da Peppino : Dans Via della SolitariaUn petit local dans le quartier San Ferdinando (à 200m de Piazza Plebiscito), qui ne paye pas de mine, mais on y mange très bien. Les prix sont raisonnables et les rations copieuses. L’ambiance n’est pas du tout guindée (on a l’impression de manger en famille) et la déco très… locale 🙂
Les spaghetti alle vongole sont tout à fait miam !

Nenella.jpgTrattoria da Nennella : Cachée dans Vico Lungo Teatro Nuovo dans les quartiers espagnols, mais facilement repérable parce qu’il y a une espèce de tonnelle pour faire une extension du restaurant et surtout, ça crie beaucoup (tradition du resto). Une ambiance donc festive et drôle, surtout si on parle italien/napolitain.
J’ai mangé dehors sur les pavés, petite table avec toile cirée, rien de bien compliqué. Pour le menu, c’est simple… il tient sur une feuille avec 2 formules (12 ou 15€). Attention, avec le menu complet avec antipasto, c’est très copieux ! The spécialité, c’est pasta e patate. Et si quelqu’un dit qu’il/elle supporte la Juventus de Turin, vous aurez le droit à ce genre de scène. Oui, Ciro (le patron) est haut en couleurs.


LA NOURRITURE DE RUE SALÉE

Voilà ce que j’adore à Naples, c’est qu’on peut faire un repas dans la rue, sans se casser la tête, le tout pour pas cher !
On trouve différents choses à grigroter. D’abord la pizzetta qui est une petite pizza style margherita. On nous la sert dans une feuille de papier, pliée en 4, histoire que ce soit plus facile à manger.

pizza fritta.jpgDans le registre pas cher et toujours dans la pizza, il existe une version frite : pizza fritta dans l’huile. Elle est pliée comme un chausson type calzone et perso, j’adore ! Le plus simple pour en manger c’est d’aller chez Antica Pizza Fritta da Zia Esterina Sorbillo. Pour 3,50€ on a quelque chose de très conséquent (rajouter 1€ pour une petite bouteille d’eau).

Ensuite, il y a les arancini. Il s’agit de riz avec quelques petits légumes et une sauce, on en fait une sorte de croquette en forme d’œuf, on rajoute de la chapelure et on fait frire. On a la version avec la sauce tomate ou la version blanche que je préfère.

Sinon, on peut manger des croquettes de pomme de terre. C’est le même principe que l’arancino, mais avec des pommes de terre écrasées au lieu du riz.

Et spécialité de Naples c’est la frittatina. C’est un beignet frit avec des légumes et des… pâtes !!! C’est super bon !

Ces derniers temps, une mode est apparu à Naples : le cornet de frites. Beaucoup de boutiques ont ouvert dans la ville, on ne peut pas les rater. Je n’en ai testé qu’une seule et je dois dire que les frites étaient bonnes. Par contre, on nous propose des sauces un peu improbables des fois. Update 2017 : Beaucoup de shops ont fermé. Toutefois, je continue d’aller chez Tortor House (aussi pour les polpette/boulettes) de temps en temps dans Via Chiaia.

Récemment installé au Vomero  (Via Francesco Cilea 104), Puok e med est un établissement proposant des burgers dans le style gourmet. C’est un bloggeur foodie napolitain qui s’est installé et qui a parié sur le concept streetfood pour offrir de la nourriture de qualité accessible à tous. C’est pour cela qu’il n’y a pas de table pour s’asseoir, pas de pub… J’ai essayé le Mammà et je n’ai pas été déçue.
Update août 2019 : Un autre Puok est sur le point d’ouvrir dans le centre historique !

LA NOURRITURE DE RUE SUCRÉE

Encore une fois, il y a énormément de choix pour le dessert ou un petit goûter.
Je vais commencer avec la douceur que tous les Napolitains aiment : la sfogliatella, c’est la spécialité de la Campanie.
Ce petit gâteau est préparé avec de la ricotta parfumée et des fruits confis, le tout dans de la pâte feuilletée (sfogliatella calda) ou brisée (sfogliatella frolla).

baba
Autre spécialité du coin, le babà au rhum. Hé oui, il vient de là en fait !
On en trouve des petits, des moyens, mais également de très très gros dans les vitrines.

Il y a aussi le cannolo qui est en fait une pâtisserie d’origine sicilienne. Il s’agit d’une sorte de biscuit en forme de tube, un peu comme une grosse cigarette russe avec de la ricotta à l’intérieur.
C’est très bon, mais pas super pratique à manger dans la rue par contre…

Plus facile à manger, la graffa qui est tout simplement un donut avec du sucre dessus.
On trouve aussi les « trous des donuts« , des petites billes donc, on les appelle parfois « bonbon« . Si vous connaissez, ça ressemble aux croustillons que l’on peut trouver en France.

Récemment, Poppella s’est installé à Naples. La spécialité ? Les Flocons de Neige, « fiocchi di neve » en italien. Il s’agit d’un petit chou fourré d’une crème à base de ricotta et de lait frais, saupoudré de sucre glace.

Et si vous avez envie d’un croissant, attention. Déjà le goût sera différent, le vrai croissant au beurre n’existe pas là-bas (à part dans l’aéroport !)
Les Napolitains mangent les croissants avec quelque chose à l’intérieur, Nutella, chocolat blanc, pâte au speculoos… Et ces croissants peuvent être très gros aussi et d’ailleurs, ils ne s’appellent même pas croissant, mais cornetto.


LES GLACIERS

À partir du moment où la glace est de fabrication artisanale, vous pouvez foncer.
Un cône de 2 grosses boules vous coûtera entre 1 et 3€ selon les glaciers, plus c’est de l’arnaque.

Pour le cône à 1€, je ne l’ai trouvé que sur Piazza Carolina, chez Cerasella. En fait, il y a souvent quelqu’un qui distribue des bons de réduction, d’où le prix final. J’aime son côté artisanal et certains sorbets sont bio. Je suis juste un peu frustrée parce que la gaufrette du cornet n’est pas topissime. – FERMÉE (snif).

Il y aussi des chaînes, dont Fantasia Gelati à Naples seulement.
Les glaces sont bonnes et je vais très souvent là-bas, dans Via Chiaia. Mais il y a aussi un glacier au Vomero.

Autre chaîne qui est originairement de Torre del Greco et qui propose des glaces faites à partir de produits bio, c’est Mennella. Aujourd’hui, on en retrouve plusieurs magasins dans Naples. On y trouve de très bonnes glaces. J’ai récemment testé le sorbet à la pêche, un régal ! Les cornets sont également très bons.

À Posillipo, le glacier réputé s’appelle Bilancione.

À Pozzuoli, mon glacier préféré est définitivement Anema e Cono. Deux endroits pour aller chercher des glaces chez eux. La 1ère boutique d’origine est au Corso della Repubblica dans le centre historique de la ville. La 2ème est sur le lungomare, sur Corso Umberto I. Leur petit plus ? Un cône gaufrette tiède ! C’est le seul endroit où je ne prends pas de sorbet.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s