Les Quartiers de la Sanità & Capodimonte

Les titres sont en rouge pour être mis en valeur. Les mots clés sont en vert. Et si vous voyez du violet, c’est qu’il s’agit d’un lien qui vous dirigera sur un site internet ou une image !

Commençons par le quartier où il y a le plus à dire, celui de la Sanità.
Le quartier jouit d’une mauvaise réputation aussi bien chez les Napolitains que les touristes, mais pas d’affolement ! Je ne suis particulièrement attentive, mais j’en suis ressortie vivante 🙂

La Sanità est un quartier qualifié de populaire, il est donc très vivant et s’anime en particulier lors des matches du SSC Napoli. Supporter un jour, supporter toujours !
Il y a bien sûr des endroits plus craignos que d’autres, car sous le joug de la Camorra (mafia de Naples), mais autrement, il y a des endroits très sympas à voir et visiter. Mais je ne vais pas mentir, je n’y vais pas non plus super souvent. C’est donc un quartier où j’ai encore beaucoup de choses à découvrir je pense, mais voici les quelques visites que j’ai appréciées pour l’instant.
Je vais commencer par ce qui le plus près, le Palazzo dello Spagnolo qui est architecturalement très chouette et impressionnant. Y accèder et entrer dans la Sanità est très simple, de Piazza Cavour, il suffit d’emprunter la Via dei Vergini.

Plus loin, se trouve le Cimetière des Fontanelles, même si je ne suis pas vraiment fan de ce genre d’endroit. Si vous avez déjà visité les catacombes officielles de Paris, c’est un peu le même principe, mais dans une ancienne carrière de tuf.

fontanellesOn ne connaît pas l’identité des personnes dont les ossements sont rassemblés dans ce sanctuaire. Au 16ème siècle, Naples fut fortement touchée par une épidémie de peste et il y eut énormément de morts et les corps furent entassés dans une sorte de grotte creusée.

L’ossuaire fut réouvert en 1857 et beaucoup de Napolitains étant très croyants, décidèrent d’adopter un crâne afin d’aider l’âme en peine à trouver le repos. Le phénomène prit beaucoup d’ampleur et l’endroit n’était pas vraiment aménagé, alors le cimetière a reformé ses portes pour les réouvrir en 1969 après quelques travaux.

Il faut savoir que les Napolitains sont très supersticieux et l’adoption des crânes se fait encore aujourd’hui ! Alors certains ont décidé d’aménager de petits autels, d’autres de déposer des colliers ou encore quelques pièces de monnaie. Les Napolitains font cela pour les morts, mais aussi pour eux, car cela leur garantirait une place au Paradis plus tard.

L’entrée est gratuite, mais il faut rester calme bien sûr. Les photos sont autorisées et vous pouvez d’ailleurs en faire de très jolies si vous savez bien utiliser la lumière. Petite innovation depuis 2015, vous pouvez télécharger une application créée par ViaggiArte. On pointe l’objectif photo sur une image et ça s’anime en plus de nous raconter une histoire. Par contre, c’est en italien.

Pour s’y rendre, je suis descendue à la station de métro Martedei, puis j’ai marché. Mais il y a sûrement d’autres chemins possibles. Cependant, je suis passée dans des coins très typiques, sympas à voir.

fontanelles

Allons un peu plus au nord maintenant pour visiter les Catacombes de San Gennaro qui est le saint patron de Naples, mort en martyr et qui occupe donc une place très importante pour ses habitants.
Ces catacombes ne sont ouvertes aux visiteurs que depuis peu. Elles se trouvent sous le Rione Sanità qui est l’endroit le plus peuplé de Naples ! Elles ont servi de sanctuaire pour San Gennaro dont les ossements ont été transférés au 5ème siècle. Mais c’est pour un autre saint, Agrippino, que les lieux sont devenus en quelques sortes sacrés.

Les catacombes sont naturellement sous terre et une fois à l’intérieur, on peut observer 2 étages avec de grands vestibules et couloirs.
On y a enterré des évêques, aménagé une basilique et les catacombes furent ornées de fresques pour accueillir San Gennaro bien sûr.

Les tombes sont ordonnées par classe. Plus le rang social de la personne était élevé, plus elle pouvait bénéficier d’un meilleur emplacement en hauteur.
Billet d’entrée à 8€, 5€ pour les moins de 18 ans/Plus de 65 ans et les étudiants, gratuit pour les moins de 6 ans et les personnes handicapées.
Vous pouvez appeler pour savoir à quelle heure sont les visites en anglais si besoin.
Attention, les photos sont interdites !

Tout à côté de ces catacombes, s’étend le grand bois de Capodimonte qui est un parc royal.
Je l’ai vu très très furtivement, car j’ai visité le musée de Capodimonte dont je parlerai ensuite. En tout cas, on m’a dit que c’était vraiment un très chouette parc, très joli et bien entretenu.
Entrée en libre accès.
Attention aux horaires ! En octobre, février et mars, il ouvre à 7h45 et ferme à 18h. En novembre, décembre et janvier, c’est de 7h45 à 17h00. Enfin d’avril à juin : 7h45 – 19h30.

capodimonte

Passons maintenant au Musée national de Capodimonte qui est une importante pinacothèque qui expose des œuvres des plus grains peintres italiens comme Le Caravage, Botticelli, Titien… Que de grands noms !
Si vous appréciez la peinture, c’est clairement le lieu que vous devez visiter. Et si vous préférez l’architecture, le musée est un palais Bourbon. Maintenant si vous aimez plutôt la sculpture ou la céramique, vous trouverez également votre bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s